Vous êtes ici : Accueil > Saxophone > Improvisation > Premiers conseils > Premiers conseils


Premiers conseils

Premiers conseils

Technique instrumentale

Ne commencer pas trop tôt l’improvisation, vous serez bridé.
Un minimum de technique est recommandé afin de mettre en pratique les exercices ou être capable de jouer ce que l’on entend.

La théorie

Une connaissance de théorie - vocabulaire et syntaxe - est vivement conseillée. Vous aurez à identifier des gammes et des accords.

Les histoires qu’on colporte selon lesquelles les musiciens célèbres ne savaient pas lire la musique, sont généralement à prendre avec circonspection. Il est évident pour moi que tout musicien améliore son jeu au fur et à mesure qu’il renforce ses connaissances théoriques.

L’oreille

Dans un très grand nombre de pays, le « ear training » est une discipline à part et s’enseigne en complément du cours de théorie musicale.

A qui le travail de l’oreille peut-il profiter ?
A tous les musiciens ! Les débutants aussi bien que les musiciens professionnels doivent entretenir leurs aptitudes auditives afin de reconnaître ce qu’ils jouent et d’anticiper ce qu’ils sont sur le point de jouer.

Comprendre la musique que vous entendez est nécessaire pour :
Interagir avec d’autres musiciens
Reproduire ou transcrire des mélodies et des accords d’oreille
Composer de la musique
Chanter juste
Improviser avec votre instrument
Accorder votre instrument

Mais même si vous n’avez pas pour projet d’entrer en école de musique ou en conservatoire, travailler votre oreille élargira considérablement votre horizon musical, et vous aidera à devenir un meilleur musicien.

La créativité

L’aspect le plus important de l’improvisation est la créativité.
Le débutant doit absolument comprendre cette exigence. Il faudrait entendre mentalement une phrase « intéressante » et à être capable de la jouer immédiatement. Mais aucun ouvrage ne peut expliquer la créativité de chacun de nous .... Ceci est un travaille personnel. Je dirais que nous jouons comme nous sommes. Au départ nous imitons, puis à force une couleur personnelle en ressort.

Les relevés :

Jouez avec vos jazzmen préférés. Accrochez-vous, essayer de non pas écrire les notes, mais de reproduire à l’oreille ce coup ci !!!!! Vous verrez, vous progresserez déjà dans le phrasé. Paradoxe peut être avec la créativité mais pour les débutants c’est déjà un énorme travaille.
( Pas que les débutants ceci dit.

Enregistrez vous si possible :
Jouer avec des play-back ou séquence (Band in Box par exemple est un excellent "répétiteur). Vous pouvez le trouver ici

Comment aborder le jazz

Pour apprendre le jazz, il faut évidemment aimer cette musique et donc s’imprégner de culture jazz, c’est évident. Mais que faut-il écouter en premier lorsque l’on vient du classique ou du monde du rock ? Proposons quelques pistes...

Trouver des passerelles :

Si vous êtes totalement étranger au monde du jazz, il vaut mieux éviter de commencer par écouter certains styles comme le free jazz ou la musique européenne expérimentale. J’ai connu un musicien de 20 ans qui était passé sans difficulté du punk rock à Charlie Parker mais cela est plutôt rare !

Essayez donc d’aborder un jazz qui se rapproche des musiques que vous écoutez habituellement.

Par exemple, si vous aimez le rock, cherchez du coté de musiciens rock qui ont joué des standards de jazz comme Jeff Beck par exemple ou encore avec des musiciens de jazz qui ont un son rock comme Mike Stern.
Vous entendrez une grille de jazz mais avec une approche plus rock et donc plus abordable à priori pour vous. Cela notamment à cause du son jazz qui peut bloquer les musiciens habitués au "gros son rock" !

L’amateur de rock a aussi parfois du mal à suivre une improvisation et préfère de beaucoup une ambiance générale qui "monte" progressivement. Il y a ainsi des musiciens de jazz qui ont su proposer une musique basée sur un univers plus que sur un discours mélodique comme le célèbre "Koln Concert" de Keith Jarret.

Lorsque vous avez trouvé un musicien de jazz qui vous plait, utilisez les sites de radios en ligne (Deezer, MusicMe...) qui vous proposent de trouver en quelques clics tous les titres joués par ce musicien ou tous les groupes ou expériences auxquels il a participé. Vous découvrirez ainsi de nouveaux musiciens et de nouvelles musiques.

Raisonner par style :

Si vous aimez la chanson, il vaut mieux commencer par les innombrables artistes qui ont chanté autant du jazz que du rock ou de la variété d’Yves Montant à Norah Jones en passant par Iggy Pop ou Harry Connick Junior. La voix est parfois plus facile à ressentir qu’une trompette par exemple, alors écoutez Chet Baker qui mélange les deux en permanence dans une ambiance inimitable.

Si vous aimez les crooner, écoutez ou réécoutez Georges Benson qui a aussi joué du blues, des standards de jazz ou même du free jazz avec Miles Davis.

Vous aimez le blues rock alors écoutez maintenant du blues jazz ou des musiciens qui sont à la limite comme Robben Ford par exemple avec ici un blues qui emprunte par moments de belles harmonies jazz. le blues reste le blues avec ses 12 mesures et ses 3 accords de base. Même si le jazz s’amuse à enrichir ou transformer cette structure, vous aurez quelque chose de basique à repérer.

Vous appréciez les musiques latines, pourquoi ne pas chercher dans cette direction avec des musiciens comme Stan Getz ou Joao Gilberto.
La salsa aussi ou même le tango argentin d’Astor Piazzola entre autres sont des "musiques passerelles" entre le binaire et le ternaire.

Lorsque vous appréciez un musicien de jazz, essayez d’explorer tout son univers pour y trouver des références plus ou moins jazz.
Herbie Hancock par exemple à joué toutes sortes de musique du funk au jazz moderne. De même pour Miles Davis qui a lui seul a traversé le be-bop, le swing, le jazz moderne ou le jazz-rock.

Les musiques de film :

Lorsque l’on écoute du jazz pour la première fois, il est parfois difficile de suivre le phrasé complexe de certaines improvisations. En écoutant du jazz tout en regardant un film, l’œil est absorbé par l’image et par l’histoire. La musique est à priori secondaire, moins présente et par la même souvent plus abordable.

Regardez alors des films sur des musiciens de jazz comme "Bird", "Ray" ou mieux encore des films qui ont une bande son jazz comme le célèbre "Ascenseur pour l’échafaud" ou plus récemment "La firme".

On peut citer encore Henri Mancini et "La Panthère Rose" qui propose un jazz "humoristique" d’excellente qualité, Lalo Schifrin et ses thèmes de téléfilm inoubliables (Mannix, Mission Impossible, Bullit...) ou Quincy Jones (Dans La Chaleur de la Nuit)... Il y a beaucoup de films d’action qui ont une BO très jazz (liste sur Cinézik).

Conclusion

Vous avez donc de nombreuses entrées dans le monde de jazz et il serait étonnant qu’une de ces pistes ne vous convienne pas.

Sachez qu’il faut aussi faire un effort d’écoute, ne pas s’en tenir aux premières impressions ou préjugés parfois épidermiques.

Certains musiciens se plaignent de ne pas savoir jouer " jazz" mais sans une vraie culture jazz, il n’est pas vraiment possible de jouer cette musique et de swinguer !

haut de page